10 produits pour bébé dont vous pouvez vous passer

On le sait, l’arrivée d’un bébé au sein d’une famille occasionne d’importants frais, qui peuvent se chiffrer jusqu’à plusieurs milliers d’euros au total. Outre les dépenses liées à l’accouchement, à la santé de la maman et de son tout-petit, il est nécessaire de s’équiper d’un important matériel de puériculture : poussette, siège auto, chaise haute, transat, etc. Cependant, si certains articles de puériculture sont indispensables, d’autres s’avèrent superflus. Alors, pour ne pas faire de dépenses inutiles, découvrez notre sélection de 10 achats de puériculture que  vous pouvez éviter, testée et approuvée par plusieurs blogueuses mamans.

achat puériculture

Quelques conseils généraux au préalable

Lorsqu’on est future ou jeune maman, on a tendance à vouloir le meilleur pour son bébé. Nous devenons ainsi des cibles idéales pour les rois du marketing, qui, en jouant sur la culpabilisation, parviennent à nous vendre des tas de gadgets et d’équipements dernier cri. Dites-vous une chose : non, tout ce que l’on voit dans les magasins de puériculture est peut-être joli, mais pas toujours utile. Avant tout achat, prenez conseil auprès de mamans aguerries pour savoir ce dont elles ont vraiment eu besoin pour leur bébé et vous serez surprise. Vous vous apercevrez que des tendances se dégagent, aussi bien au niveau des objets superflus que du matériel incontournable. S’agissant du matériel de puériculture indispensable (poussette, siège auto, lit bébé…), ne lésinez pas sur la qualité et passez du temps à comparer les marques, les produits, les prix. Il existe des sites de comparatifs de produits pour bébé et des articles détaillés de tests produits sur ohlebebe.fr (par exemple) qui vous aiguilleront dans vos choix. Une autre option qui se développe, c’est de louer votre matériel de puériculture. Vous pouvez ainsi le tester véritablement dans votre quotidien, et en faire l’acquisition une fois que vous en avez fait l’expérience. Vous pouvez également acheter du matériel d’occasion ou reconditionné pour limiter les frais (seul le siège auto enfant doit être obligatoirement acheté neuf). Il y a également des mamans qui recommandent d’acheter les objets uniquement quand un besoin se fait sentir. Dans tous les cas, effectuez un gros travail de recherche avant l’arrivée de Bébé pour réunir toutes les informations nécessaires afin de faire des choix avisés.

achat puériculture

Voici, d’après l’expérience de nombreuses mamans, les achats de puériculture superflus :

1. Un stérilisateur de biberons

De retour à la maison après la maternité, il n’est plus nécessaire de stériliser les biberons. Vous pouvez les stériliser une fois, avant la première utilisation, en les faisant bouillir à la casserole, mais pour la suite, un simple nettoyage classique avec un goupillon suffit. Votre bébé n’a pas besoin de vivre dans un environnement aseptisé, et les mamans allaitantes ne stérilisent pas leurs tétons avant de donner le sein !

2. Un chauffe-biberon

Désormais, les sage-femmes recommandent de donner le biberon de lait artificiel à température ambiante, non chauffé. Un chauffe biberon est donc inutile. D’autant plus que si vous habituez votre bébé à boire du lait chauffé, lorsque vous vous déplacerez, ce sera compliqué… Dans tous les cas, le lait doit toujours être tiède, jamais chaud. Et n’utilisez jamais un micro-ondes pour réchauffer le biberon de Bébé.

3. Un égoutte-biberons

Les « arbres à biberons » ou égoutte-biberons sont de véritables gadgets inutiles. En effet, vous pouvez égoutter vos biberons sur un égouttoir classique, avec le reste de votre vaisselle. De plus, il est recommandé dans l’idéal d’essuyer les biberons immédiatement après le lavage…

4. Une balancelle

Si le transat fait partie des articles de puériculture présentant un réel intérêt, la balancelle, elle, ne sert pas à grand-chose. Un bébé n’a pas besoin d’être balancé de cette façon. C’est un objet qui coûte très cher et a une durée d’utilisation très courte. Si vous voulez balancer Bébé pour le rassurer, investissez plutôt dans une écharpe de portage physiologique qui vous permettra de vaquer à vos occupations avec votre bébé tendrement lové contre vous.

5. Des vêtements peu pratiques

C’est le cauchemar de toute jeune maman recevant des vêtements pour bébé offerts par des novices ! Des habits pas du tout pratiques. Bodys qui s’enfilent par la tête au lieu de s’ouvrir sur le devant, petites robes jolies mais inadaptées à un nouveau-né, pantalons à la mode pour des nourrissons qui seraient mieux en pyjama, bavoirs minuscules, blousons qui ne protègent que le haut du corps, j’en passe et des meilleurs. Faites très attention lorsque vous achetez des habits pour bébé : il faut pouvoir les retirer facilement, et rapidement, sans devoir « enquiquiner » votre enfant durant l’habillage et le déshabillage. Des vêtements durables et confortables, qui s’entretiennent aisément.

habits bébé

5. Une poubelle à couches

La poubelle à couches est censée préserver la chambre de bébé des mauvaises odeurs. C’est un gadget onéreux, nécessitant des recharges, alors qu’il suffit de vider tous les jours la poubelle de Bébé pour éviter les odeurs. Pour des raisons hygiéniques, une couche souillée ne doit pas être conservée plus de quelques heures dans une chambre.

6. Un pèse-bébé

Les mamans angoissées par la prise de poids de leur bébé à la sortie de la maternité – ce fut mon cas ! – peuvent être tentées d’avoir un pèse-bébé à la maison pour peser leur nouveau-né quotidiennement et se rassurer. Ce n’est pourtant pas nécessaire d’en acheter un. Si vous tenez absolument à poser votre bébé régulièrement, vous pouvez le faire gratuitement à la PMI ou chez le pédiatre. En cas de maladie nécessitant une surveillance accrue de son poids, vous pourrez éventuellement louer un pèse-bébé à la pharmacie pour la période concernée.

7. Un thermomètre auriculaire ou frontal

Prendre la température de leur nouveau-né est un geste que doivent exécuter les jeunes parents très souvent. Mais pour éviter de faire mal à leur bébé, certains parents font l’acquisition d’un thermomètre auriculaire et/ou frontal, plus facile à utiliser qu’un thermomètre par voie rectale. C’est une erreur car seule la prise de température par voie rectale est vraiment fiable sur les tous-petits. Optez pour un thermomètre électronique à embout souple, ce sera suffisant.

8. Un babyphone

Si votre maison est très grande et que vous n’êtes pas sûre de pouvoir entendre votre bébé à distance, un babyphone ou écoute-bébé (parfois couplé à une caméra) peut être utile. Mais généralement, nous vivons dans des appartements de petite surface où entendre les sons émis par un bébé est facile. De plus, les ondes émises par les babyphones ne sont pas toujours bonnes pour un tout-petit, qui doit en être préservé. Le mieux est encore de ne pas être trop éloigné de son bébé, si possible…

10. Des chaussures bébé

Dans la même veine, il y a les chaussures style baskets ou souliers pour bébé. Ils sont très esthétiques mais absolument inutiles car tant que Bébé ne marche pas, il n’en a pas besoin. Si vous souhaitez protéger les pieds de votre bébé du froid, mettez-lui des chaussettes ou des chaussons.

 
Crédits photos : Christian Hermann, photo-nic.co.uk nic, Kelly Sikkema
 

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Jolie Baby shower", être informé/e des actualités du site, et découvrir des photos et des liens inédits.

Auteur de l’article : L'auteur

Je m'appelle Lova, je suis trentenaire et j'habite dans le sud de la France. Je suis l'heureuse maman de deux jolis garçons. En 2012, j'ai lancé le blog Joli Baby, qui est depuis devenu un site de référence dans sa thématique, et qui me vaut chaque jour de merveilleux compliments de mes lectrices. Je suis également l'auteure d'un livre sur l'organisation d'un baptême laïque, un type de baptême original et moderne qui séduit de plus en plus de parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *