Vous êtes ici : Accueil » Univers bébé » Idées maternité » Le don d’ovocytes en France et en Espagne

Jolie Baby shower

Le don d’ovocytes en France et en Espagne

Aujourd’hui, voici un article un peu particulier sur un sujet qui me tient à cœur parce que je connais des couples qui ont traversé l’épreuve de la Procréation Médicalement Assistée : le don d’ovocytes. Le don d’ovocytes représente un espoir pour de nombreux couples infertiles qui souhaitent avoir un enfant. En 2010, 188 enfants sont nés grâce à cette méthode d’assistance médicale à la procréation. Un chiffre faible, comparé à la forte demande de dons des couples concernés.

Qu’est-ce que le don d’ovocytes ?

Une femme accepte de donner quelques-uns de ses ovocytes pour permettre à une autre femme, qui n’y parvient pas, de devenir mère. L’ovocyte est la cellule reproductrice féminine. En France, le don est volontaire, gratuit et anonyme. Aucune filiation ne peut être établie entre l’enfant issu du don d’ovocytes et la donneuse.

Quelles sont les conditions pour faire un don d’ovocytes ?

En France, c’est la loi de bioéthique du 29 juillet 1994 qui rédige le don d’ovocytes. Les conditions pour donner ses ovocytes sont :
– être majeure,
– être âgée de moins de 37 ans,
– être en bonne santé,
– si elle est en couple, le conjoint doit donner son consentement au moment du don.

Qui peut bénéficier d’un don d’ovocytes ?

Les couples qui peuvent prétendre à un don d’ovocytes sont des couples qui ne peuvent pas avoir d’enfant, soit parce que la femme n’a pas naturellement d’ovocytes, soit parce que ses ovocytes présentent des anomalies génétiques transmissibles au fœtus, ou parce qu’elle a subi un traitement qui a détruit ses ovocytes. Le couple receveur doit être en âge de procréer et la démarche s’inscrit dans un cadre médical et légal strict d’assistance médicale à la procréation (AMP).

Où consulter pour un don d’ovocytes ?

En France, il n’existe que 21 centres d’assistance médicale à la procréation (AMP) pouvant accueillir les donneuses et les receveuses et  effectuer les prélèvements. La France fait face à une pénurie d’ovocytes : les donneuses sont rares et les receveuses nombreuses, aussi les couples nécessitant un don d’ovocytes font-ils face à des délais d’attente allant de 3 à 5 ans. Un véritable parcours du combattant, souvent douloureux pour les couples.
Dans d’autres pays d’Europe où la législation est différente, les délais sont plus courts : quelques mois seulement en Espagne, pays champion du don d’organes. Ainsi des cliniques se sont spécialisées dans le don d’ovocytes en Espagne. On les trouve à Barcelone, Madrid ou encore Valence. Des établissements qui facilitent le don et la congélation d’ovocytes pour les couples du monde entier en proposant des formules tout compris, pour 5000 à 8000 euros (dont 1 500 pris en charge en France par la Sécurité sociale), comme l’explique cet article du Monde. Et pas de panique si vous ne parlez pas espagnol, le personnel est polyglotte et hautement qualifié.

Comment se déroule le don d’ovocytes ?

La donneuse doit réaliser un examen clinique complet, une prise de sang pour écarter toute maladie infectieuse (hépatites B et C, sida, cytomégalovirus, virus HTLV 1 et 2, syphilis), un caryotype (sorte de carte des chromosomes) et une échographie pelvienne. On pourra également lui demander de consulter un généticien et/ou un psychologue. Elle sera inscrite alors sur une liste de donneuses. Quant au couple receveur, il doit également faire une prise de sang pour éliminer une possible maladie infectieuse. La femme receveuse bénéficiera d’un examen clinique complet, et son conjoint, il doit effectuer un spermogramme.
Le don d’ovocytes implique le passage par la fécondation in vitro. Le médecin ponctionne tous les ovocytes possibles sur les ovaires de la donneuse, sous anesthésie. Les ovocytes matures sont alors fécondés en éprouvette avec le sperme du conjoint de la receveuse. Quelques plus tard, un ou deux embryons sont replacés dans l’utérus de la receveuse. S’il reste des embryons, ils sont congelés et pourront être réutilisés par le couple s’il le souhaite, dans un délai de cinq ans.

Source image : Magicmaman.com

Le taux de réussite du don d’ovocytes

On avance parfois le chiffre de 25-30 % de grossesses chez les receveuses, mais les résultats dépendent de la qualité des ovocytes et donc de l’âge de la donneuse. Plus elle est âgée, moins les chances de grossesse sont élevées.

Y a-t-il des risques à donner ses ovocytes ?

Si vous songez à donner vos ovocytes pour aider des couples en souffrance, rassurez-vous, les donneuses sont très bien accompagnées et suivies par les équipes médicales avant et pendant le don. Le traitement est en général bien supporté et la stimulation en vue du don ne diminue pas les chances de retomber enceinte ni ne rend infertile.

Pour en savoir plus sur le don d’ovocytes :
N° vert : 0800 541 541
E-mail : contact@biomedecine.fr
Adresse :
Agence de la biomédecine
1, avenue du Stade de France
93212 Saint-Denis La Plaine cedex

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Jolie Baby shower", être informé/e des actualités du site, et découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :

Bulles de Neige : Faire-part de naissance magnet et jolis badges de naissance
Jolie boutique : Kadolis, des produits beaux, bio et éthiques pour bébé
10 poussettes pas chères pour promener Bébé sans se ruiner

Tags: , ,

Copyright © 2009 Jolie Baby shower. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.