Concilier travail et enfants quand on vit sur Paris : 5 astuces

Concilier travail et enfants quand on habite à Paris est pour beaucoup de mamans un véritable défi. La vie professionnelle exige en effet de la part des mères disponibilité, productivité et efficacité, sans toujours tenir compte de leurs contraintes qui sont pourtant réelles. Nécessité d’aller chercher leurs enfants, question de la garde après la crèche ou l’école… les femmes salariées font face à des problèmes d’organisation qui peuvent impacter négativement leur travail. Alors, comment trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle quand on est maman ? Découvrez les astuces des experts.

concilier travail et enfants

1. Avoir une nounou pour une garde d’enfants à domicile

Vouloir se passer d’une nounou quand on travaille relève de l’utopie. La plupart des Parisiens ont en effet des temps de transport importants. Récupérer son enfant à la crèche ou à l’école est donc très compliqué car il n’est pas facile d’être là à 16h20 ou à 18h quand on finit sa journée à 18h. Pour arriver à l’heure à la crèche ou à l’école, certaines mamans doivent donc partir tôt de leur travail, elles manquent des réunions et cela les met dans une situation précaire vis-à-vis de leur hiérarchie et nuit à leur avancement au sein de leur société.

Pour éviter ce genre de problèmes et ne pas sacrifier sa carrière à ses enfants, la garde d’enfants à domicile est une vraie solution. La nounou va chercher l’enfant à la sortie de l’école ou de la crèche, laissant ainsi les parents libres de leurs horaires de travail et leur offrant une tranquillité d’esprit.

Bien entendu, la sélection de cette nounou devra être rigoureuse. Tournez-vous vers une agence spécialisée dans la garde d’enfants. Une bonne agence a la certification Qualicert et un processus de recrutement fiable. Une de mes connaissances a fait appel à une telle agence et elle a apprécié le sérieux de l’équipe, le fait que les besoins de sa famille aient été pris en compte, le respect du bien-être et de la sécurité de son enfant. Je connais aussi des mamans dont la nounou leur propose des options ménage ou repassage, ce qui les soulage bien ! Vous pouvez découvrir leurs solutions de garde sur Paris pour avoir la garantie de confier vos enfants à des professionnelles rigoureusement sélectionnées.

2. Solliciter le papa

Bien trop souvent, les mamans ont du mal à gérer travail et enfants parce qu’elles essaient de tout assumer toutes seules, d’être présentes sur tous les fronts. Elles ne délèguent pas suffisamment à leur partenaire et n’insistent pas assez sur l’égalité dans le partage des tâches.

Il est pourtant primordial pour l’équilibre de la famille que chacun fasse sa part et que les besoins de chaque membre du couple soient pris en compte. Ainsi, n’hésitez pas à solliciter votre compagnon pour vous soulager. Vous pouvez, par exemple, lui demander de prendre le relais pour le bain et les devoirs, tandis que vous préparez le dîner (ou vice-versa), allez voir un bon film avec des amis ou restez plus tard au travail pendant qu’il s’occupe des enfants…

Si vous en faites plus que lui la semaine, faites-le compenser le week-end et pendant les vacances, etc. Il n’y a pas de raison que vous assumiez la charge mentale toute seule et que ce soit la femme qui doive se sacrifier.

3. Se passer de la bénédiction des autres

Pour savoir ce qui est bon pour vous, évitez de chercher l’approbation de votre entourage. En effet, chacun a son avis sur la question, entre ceux qui pensent qu’une mère doit se consacrer exclusivement à son bébé jusqu’à ses trois ans, ceux qui considèrent qu’il faut reprendre le travail très vite…

Si vous attendez le feu vert des uns et des autres, vous serez minée par la culpabilité, que vous travailliez ou que vous gardiez votre enfant. Soyez à l’écoute de vos besoins, osez prendre la décision qui paraît juste pour vous et votre enfant et assumez-la.

4. Aménager votre poste autrement

Lorsque vous reprendrez le travail à la fin de votre congé maternité ou parental, demandez un entretien à votre hiérarchie pour faire un point sur votre poste. Évoquez et discutez la possibilité d’aménager votre poste différemment, par exemple le fait de passer au 4/5e, de travailler à mi-temps, d’avoir des horaires aménagés, d’obtenir des jours de télétravail… Ces demandes auront plus de chances d’être acceptées si vos enfants ont moins de 6 ans.

5. Envisager un bilan de compétences

Derrière la difficulté de concilier travail et enfants se cache parfois, pour certaines mamans, un désir de changement de poste, de domaine, de carrière… En effet, si vous avez un pincement au cœur en n’étant pas avec votre tout-petit à la maison, c’est peut-être parce que vos aspirations professionnelles ont changé avec la maternité. Peut-être qu’au fond, votre métier, le contenu de votre poste ou votre façon de travailler ne vous conviennent plus.

Entreprendre un bilan de compétences vous permettra d’y voir plus clair dans vos aspirations. Ce bilan de compétences peut être pris en charge financièrement, dans le cadre du droit à la formation continue, alors n’hésitez pas !
 

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Jolie Baby shower", être informé/e des actualités du site, et découvrir des photos et des liens inédits.

Auteur de l’article : L'auteur

Je m'appelle Lova, je suis trentenaire et j'habite dans le sud de la France. Je suis l'heureuse maman de deux jolis garçons. En 2012, j'ai lancé le blog Joli Baby, qui est depuis devenu un site de référence dans sa thématique, et qui me vaut chaque jour de merveilleux compliments de mes lectrices. Je suis également l'auteure d'un livre sur l'organisation d'un baptême laïque, un type de baptême original et moderne qui séduit de plus en plus de parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *